Maison Familiale Rurale de Brissac-Loire-Aubance De la 4ème au Bac Pro
Avec l'alternance, mon avenir a du sens !

L'alternance

Etre maître de stage

Maitre de stage : un engagement professionnel et humain fort

Vous avez accepté de recevoir un stagiaire de Maison Familiale Rurale (MFR) et nous vous en remercions.
Etre maitre de stage c’est faire le choix de :
  • Confier à un jeune des missions correspondantes à la qualification préparée,
  • L’encadrer au quotidien dans ses activités et organiser son travail,
  • L’aider à acquérir des compétences,
  • Contribuer à son autonomie,
  • Dialoguer et échanger avec lui pour l’accompagner dans sa progression,
  • Travailler avec l’équipe éducative de la MFR et les parents.

L’alternance : un atout pour l’entreprise

Le travail au quotidien avec un jeune est une expérience stimulante qui encourage le maitre de stage à interroger ses pratiques professionnelles, à garder un lien avec la formation, à s’adapter aux capacités d’écoute et de compréhension du stagiaire.

Accueillir et accompagner un stagiaire c’est transmettre son expérience, ses savoir-faire, la passion de son métier. Vous contribuez ainsi à l’avenir de votre profession et de votre entreprise. Accueil un stagiaire, c’est encore préparer, attirer et recruter de nouveaux talents.

Le « cadre juridique » des stages

Le stage est un temps de formation encadré par une convention

Statut juridique des stages
Un élève inscrit dans une formation scolaire par alternance n’est pas un salarié. Lorsqu’il est en stage, il demeure sous statut scolaire. La MFR porte la responsabilité pédagogique du stage qui peut se réaliser dans une entreprise du secteur privé, du secteur public, chez un agriculteur, chez un artisan, dans une collectivité, dans une structure sanitaire.

La convention est signée par le maitre de stage, le directeur de la MFR, le responsable de classe et le jeune en formation (ses parents s’il est mineur). Elle définit le cadre du stage : durée, horaires de travail, objectifs…

Le planning de l’alternance est défini à l’avance pour l’année. Il intègre les semaines de formation en stage, les temps d’étude en MFR et les vacances.

Le nombre de stagiaires dans l’entreprise. Le décret n°205-1359 prévoit que le nombre de stagiaire dont la convention de stage est en cours pendant une même semaine civile est limité :
  • A trois stagiaires pour les entreprises employant moins de 20 salariés,
  • A « 15% de l’effectif arrondis à l’entier supérieur » pour les entreprises de 20 salariés et plus.
L’effectif pris en compte est celui du nombre de personnes physiques employées dans l’organisme d’accueil.

Assurances : Les élèves de l’enseignement professionnel bénéficient de la protection contre les accidents du travail. Souscrite par la MFR, cette assurance couvre tout type d’accident survenu dans la MFR, sur le lieu de trajet entre le domicile/ la MFR/ le stage et durant le stage (en cas d’accident informer rapidement la direction de la MFR qui procédera à la déclaration). L’entreprise est tenue de contracter une assurance responsabilité civile. La MFR conseille également aux familles d’en souscrire une qui couvre les risques scolaires et extra-scolaires.

La sécurité dans l’entreprise

Il appartient à l’employeur d’assurer la sécurité des salariés et des stagiaires et de protéger leur santé. En tant que maître de stage, il est nécessaire de procéder à l’évaluation des risques professionnels et de les consigner dans le « document unique ».



Le document unique d’évaluation des risques vise à identifier et maitriser les dangers auxquels les salariés ou les stagiaires sont exposés.
  •  Il est obligatoire pour toute entreprise (artisan, agriculteur, association, collectivité, organisme public…) à partir d’un salarié ou recevant des stagiaires ou des apprentis (il est remis à jour chaque année).
  • Il n’existe pas de document type. La MFR, la MSA, les Chambres d’Agriculture, des Métiers ou de Commerce sont à votre disposition pour vous aider dans l’élaboration de ce document.
La déclaration de dérogation
Si le stagiaire, qui a entre 15 et 18 ans*, doit réaliser des travaux qualifiés de dangereux, le maître de stage doit faire une déclaration préalable de dérogation qui doit être envoyée en recommandé avant le début du stage à l’inspecteur du travail (DIRECCTE).
  • La dérogation concerne un lieu et une formation. Elle est valable 3 ans et elle est assortie d’une obligation d’encadrement du jeune sur le lieu faisant l’objet de la demande de dérogation.
  • L’entreprise devra tenir à disposition de l’inspecteur du travail les renseignements sur le stagiaire (nom, prénom, date de naissance, formation…) et l’avis médical d’aptitude. Cet avis médical est délivré par le médecin chargé du suivi des élèves. La MFR organise cette visite médicale.
*Les jeunes de moins de 15 ans, les élèves de 4e et de 3e de l’enseignement agricole ne peuvent pas être affectés à des travaux dangereux.
 

Formation de la sécurité

Tout chef d’entreprise est tenu d’organiser une formation pratique et appropriée en matière de sécurité au bénéfice des travailleurs qu’il embauche et des stagiaires. C’est un excellent moyen de lui faire découvrir l’entreprise et de lui expliquer les tâches qu’il aura à réaliser en identifiant les risques potentiels et les mesures de sécurité à prendre sur son poste de travail.

L’alternance MFR

La formation par alternance met les jeunes en relation avec de nombreux adultes : les maitres de stage, l’équipe éducative de la MFR, les parents. Les maitres de stage sont des partenaires majeurs de la formation dans l’acquisition des savoirs et la découverte d’un métier pour entretenir la motivation, pour développer le sens de la responsabilité et de l’initiative chez les jeunes.

Le temps de formation en entreprise est une autre façon d’apprendre. Il permet aux jeunes d’être actifs, de découvrir un nouvel environnement, de vivre avec des adultes engagés dans une profession.

Le rôle du maître de stage
Il est important que celui-ci puisse dégager du temps pour échanger avec son stagiaire : faire régulièrement le point avec lui sur les activités, être à l’écoute de ses besoins, de ses attentes et des difficultés qu’il peut rencontrer. Les jeunes sont souvent en demande d’encouragements pour résoudre certaines questions. Par timidité ou par crainte, ils peuvent également hésiter à confier au maitre de stage qu’ils rencontrent des problèmes pour effectuer une ou des tâches prévues.

Outil

Le plan d’étude est un questionnaire élaboré à la MFR par les jeunes pour préparer chaque séjour en milieu professionnel. Les jeunes répondent à ces questions avec l’aide du maitre de stage et réalisent leur étude d’alternance. Au retour à la Maison Familiale Rurale, cette étude sera exploitée dans les activités pédagogiques. Suivant le niveau de formation, le plan d’étude peut être remplacé par la réalisation d’une fiche technique, d’un rapport de stage,…
Le carnet de liaison est un outil de réalisation qui facilite la communication entre la famille, le maitre de stage et les moniteurs. Il recense les activités réalisées à la MFR et en entreprise.

Partenaires

Le moniteur référent qui suit chaque élève de MFR est à votre disposition pour toute question. Les moniteurs accompagnent chaque jeune dans la globalité durant les cours, la vie résidentielle à la MFR et pendant les stages. Le suivi se concrétise par des visites dans l’entreprise, des contacts téléphoniques, des bilans personnalisés.

Les parents
En Maison Familiale Rurale la famille est sollicitée pour s’impliquer dans la formation de son enfant. Chaque parent exerce sa responsabilité éducative, apporte son aide et son expérience.


La MFR à vos côtés

L’alternance est au cœur de la pédagogie des MFR. L’équipe éducative de la Maison Familiale Rurale est à votre disposition pour répondre à vos questions au 02.41.91.23.25 ou par courriel à l’adresse suivante mfr.brissac@mfr.asso.fr.